Au-delà de l’exploit technique et physique que représente l’ascension du Noshaq,
l’expédition « Les Afghans au sommet » a trois objectifs principaux.

Envoyer un message de paix
L’ascension du sommet du Noshaq par la première cordée afghane sera un message fort du peuple afghan au monde entier. Le succès de cette ascension illustrera la volonté de ce peuple attachant à surmonter les difficultés, à présenter un visage uni et à travailler à la réconciliation nationale.

Encourager l’unité et la fierté nationale
Dans le sillage de Rohullah Nikpai, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques 2008 de Pékin, les alpinistes, en plantant le drapeau afghan au sommet du Noshaq, contribueront à la renaissance de la fierté nationale. La conquête de ce sommet donnera un espoir de renouveau et de réussite à un pays en mal d’unité et de reconnaissance internationale.

Poser les bases d’un développement durable
Ce projet ambitieux ouvrira la voie à d’autres expéditions en altitude et favorisera le développement de l’économie locale à travers un tourisme équitable et respectueux de l’environnement fragile de la montagne.

Le calendrier

2007 - Naissance du projet
Quatre jeunes Afghans rêvaient de lancer leur expédition vers le sommet du Noshaq. Ils ont parlé de leur rêve à de jeunes Français amoureux de l’Afghanistan et de ses montagnes… et de là est né ce projet.

Octobre 2008 - Reconnaissance jusqu’au camp de base du Noshaq
En octobre 2008, les montagnards afghans ont invité les organisateurs français à monter au camp de base du Noshaq, afin de rendre ce projet un peu plus concret et de mieux se connaître. Cela a permis d’affiner le calendrier et le budget de l’expédition. A cette occasion, un petit film de présentation a été réalisé.

20 Avril - 15 mai 2009  - Formation des alpinistes afghans dans les Alpes
Malang, Afiat Khan, Gurg Ali et Amruddin viendront passer un mois dans les Alpes pour parfaire leur formation de guide par un stage d’alpinisme, sous la houlette de Jean Annequin et Simon Destombes. Ce stage se déroulera à Chamonix, avec le soutien l’Ecole nationale de ski et d’alpinisme (ENSA), et sera validé par un diplôme. Ce stage a pour but de les confirmer dans les techniques de montagne de roche, neige et glace. Il leur permettra de maximiser leurs chances d’atteindre le sommet du Noshaq, puis dans un second temps d’exercer la profession de guide en Afghanistan.

Lors de leur séjour dans les Alpes, ils rendront visite aux partenaires du projet, et participeront des rencontres et des conférences. Les 4 Afghans joueront le rôle d’ambassadeurs du Wakhan pour faire la promotion de leur région. Ces événements auront lieu à Paris, Lyon et Chamonix.

Juillet-août 2009 - Expédition
L’expédition aura une durée totale de 40 jours. L’équipe française arrivera par l’état voisin du Tadjikistan et entrera en Afghanistan à Ishkashim, une ville située à l’entrée du corridor du Wakhan. A une heure de piste, c’est l’entrée de la vallée secondaire qui mène vers le Noshaq, au village de Qazi Deh, chez Malang et Afiat Khan. La marche d’approche, de ce point, durera trois jours. De nombreux villageois seront recrutés comme porteurs jusqu’au camp de base qui sera établi à 4.600 m d’altitude au pied du Noshaq. La voie d’ascension empruntée ensuite par les grimpeurs sera la voie normale historique du Noshaq, l’arête ouest (cotation D, passages d’escalade rocheuse en IV max, couloir sommital de 200 mètres à 40 °).

L’expédition se déroulera dans le respect de l’intégrité des cultures locales et en dehors de toute considération religieuse. Les détritus ainsi que les cordes fixes et autres traces du passage de l’expédition seront récupérés.

Un club de montagne sera créé dans la vallée du Wakhan, qui recevra en don le matériel de montagne ayant servi à l'expédition. Les Afghans ayant participé à cette aventure pourront poursuivre leur carrière de guide de montagne dans la région en accompagnant des groupes de trekkeurs et d’alpinistes.

La communication

La communication fait partie intégrante du projet, afin de raconter l’exploit du premier Afghan au sommet du Noshaq au plus grand nombre et de donner un éclairage positif de la région du Wakhan.

- Le film « 7.000 mètres au-dessus de la guerre »
Un film sera réalisé durant l’expédition par des professionnels français du documentaire, afin de retracer l’aventure de ces quatre Afghans depuis les pâturages de leur vallée du Wakhan jusqu’au point culminant de leur pays. Il aura une large diffusion tant en Afghanistan qu’à l’international.

- Des conférences et expos photos seront réalisées après l’expédition.

- Un livre de textes et de photos retracera les grandes étapes du projet.


© 2009 Les Afghans au sommet - Association loi 1901